nouvel

La Grande Paix

LaGrandePaix-cover-1a1

Texte de David Bouchard
Illustrations de Raymond Skye

Traduit de l’anglais par Carole Freynet-Gagné

Hiawatha, aussi appelé Ayenwhatha, est l’un des personnages des Premières Nations le plus célèbre à travers le monde. Il est surtout connu grâce à la poésie de Henry Wadsworth Longfellow dont le magnifique poème La chanson de Hiawatha contient cependant de nombreuses inexactitudes. Ce récit poétique, écrit par l’auteur Métis DAVID BOUCHARD,  est largement dû à l’artiste Rotinonhshón:ni Raymond Skye. Ce dernier attribue une bonne partie de ses connaissances aux enseignements traditionnels de son défunt père, membre de la Nation Seneca, et feu le chef cayuga : Jacob E. Thomas, considéré comme l’autorité en matière de Grande Paix, aussi connue comme la Grande Loi.
Les Rotinonhsón:ni sont un peuple fort et fier. La vérité et la compréhension constituent une grande partie de leur vision et de leur mission. C’est certainement selon les termes de la Grande Paix que les Rotinonhsó :ni auraient parlé à leurs enfants, du grand Chef Ayenwahtha. Non pas comme d’un héros, mais comme d’un homme qui a oeuvré avec Pacificateur à l’établissement de la Grande Paix, la Grande Loi.

ISBN : 97828961114931  (Relié) 14,95 $





Noé et Grand-Ours, une aventure au Yukon

Noe et Grand Ours Couverture1 (reduit)Texte: Danielle S. Marcotte
Illustrations: Francesca Da Sacco

Noé, le petit avion, et Grand-Ours, son pilote, profitent du beau temps pour faire des livraisons à travers le Yukon. Leur itinéraire peut changer aussi vite que les conditions de vol, car rien n’arrête ce duo, toujours prêt à rendre service.

Dans cet album pour enfants, l’auteure Danielle S. Marcotte fait vivre les éléments de la culture et du mode de vie au Yukon, en passant entre autres par l’escale dans plusieurs communautés. Par exemple, à Dawson City, nos deux compères rencontrent une grand-mère de la Première Nation Vuntut Gwitchin en visite dans cette ville. Elle leur demande d’aller au secours du chien de sa petite-fille, Émilie, au lac Laberge. Noé et Grand-Ours tenteront donc d’y amerrir pour apporter le baume traditionnel amérindien préparé par l’aïeule et guérir l’animal.

8.5 po x 8.5 po
32 pages couleurs
Broché
ISBN 978-2-89611-564-8 |11,95 $


Vices et déboires

L97828961154881Texte: Marcien Ferland

Chacune des nouvelles du présent recueil a pour thème général un vice. Dans chaque cas, l’auteur développe un personnage coupable d’un vice, lequel entrainera des déboires. Vices et déboires se veut donc une étude de certaines facettes de la condition humaine.

146 pages

Broché

 

 

ISBN 978-2-89611-548-8 | 20,00 $


7 générations Tome 2

7 générations Tome 2

Texte : David Alexander RobertsonIllustrations: Scott B. Henderson

L’enseignement de l’histoire des peuples autochtones dans notre pays n’est pas une tâche facile. Les bandes dessinées de Dave Robertson exploitent un moyen de communication important pour faire connaitre cette histoire aux jeunes Canadiens… L’histoire d’Edwin, de James et de Lauren, puissante et dérangeante, est racontée — et montrée — efficacement. Il s’agit d’un sujet important qui touche de nombreuses familles autochtones. Dave le traite bien, et les belles illustrations de Scott Henderson incitent le lecteur à prêter attention. Pacte fait ressortir un message important : la réconciliation repose sur le respect… et le point de départ est le respect de soi. Toute bonne histoire vaut la peine d’être racontée, et lorsqu’elle est bien racontée, d’être lue. Surtout celle-ci.
LE JUGE MURRAY SINCLAIR, PRÉSIDENT, COMMISSION DE VÉRITÉ ET RÉCONCILIATION DU CANADA

La série 7 générations est une bande dessinée épique en deux volumes et quatre histoires : Pierre, Cicatrices, Rupture et Pacte. Elle raconte la saga d’une famille autochtone sur trois siècles et sept générations.

Volume 2 :

Rupture : En 1967, deux frères sont retirés du domicile de leurs dévoués et affectueux grands-parents et emportés dans un pensionnat indien loin de chez eux. Affecté à des travaux manuels extérieurs, James voit de moins en moins son jeune frère Thomas. Bientôt, James découvre l’angoisse dans laquelle vit Thomas, et il s’ensuit une tragédie. La douleur et le sentiment de culpabilité qui poursuivent James continuent d’avoir des répercussions négatives sur son fils Edwin, qui est en difficulté. Toutefois, une nouvelle relation semble se profiler entre le père et le fils…

Pacte : Poursuivi, à l’âge adulte, par la douleur et le sentiment de perte découlant de ce qu’il a vécu au pensionnat, James voit sa vie échapper à son contrôle. Rongé par le remord, il est incapable d’entretenir une relation suivie avec Lauren et leurs fils Edwin. Sombrant dans sa propre douleur, Edwin essaie de surmonter la désolation dans laquelle l’a plongé l’absence de son père. Pendant que James tente de se guérir, il commence à se rendre compte qu’il pourrait sauver la vie de son fils en même temps que la sienne. En se rencontrant, le père et le fils arriveront-ils à réparer leur relation et se guérir, ou est-il trop tard ?

ISBN 978-2-89611-396-5 | 17,95$


Parvana, Une enfance en Afghanistan

Parvana une enfance en Afghanistan

Texte de Deborah Ellis

Plus de deux millions d’exemplaires de la trilogie Parvana vendus à travers le monde

Le film animé ‘Breadwinner’, la version anglaise de Parvana: Une enfance en Afghanistan, réalisé par Angelina Jolie-Pitt et dirigé par Nora Twomey, sera diffusé en 2017.

Parvana, onze ans, habite avec sa famille à Kaboul, la capitale de l’Afghanistan. Ils vivent dans une seule pièce dans un immeuble d’appartements à moitié détruit par les bombardements. Son père, qui enseignait l’histoire avant que son école soit bombardée, a subi de graves blessures. Désormais, il travaille assis sur une couverture à même le sol du marché, où il lit des lettres aux gens qui ne savent ni lire ni écrire. Un jour, on l’arrête sous prétexte qu’il a fait des études à l’étranger. La famille de Parvana se retrouve sans personne pour gagner de l’argent ou même pour aller acheter de quoi manger. Alors que les conditions de vie de la famille se détériorent, une seule solution paraît possible. Puisque les filles n’ont pas le droit de travailler, Parvana devra se déguiser en garçon pour subvenir aux besoins de sa famille.

Lorsque Deborah Ellis a entendu parler de la mainmise des Talibans sur l’Afghanistan, en 1996, et des crimes qu’ils perpétraient à l’endroit des femmes et des filles, elle a décidé d’agir.
Ce fut le début d’une aventure qui mena à la parution de la série Parvana. Aujourd’hui, la guerre se poursuit et personne ne peut prédire avec certitude qui en sortira vainqueur. Pour la population afghane, la vie continue. Des personnes comme Parvana, Shauzia et Mme Weera travaillent d’arrache-pied pour permettre aux gens de vivre une vie meilleure. Ce sont ces personnes, ainsi que de très nombreux autres Afghans – femmes, hommes et enfants —, que le monde doit soutenir.

ISBN 978-2-89611-498-6 | 14,95$


Mes jeunes années

CouvJeunesAnnées
Texte : Jean-Marie Taillefer

« LES MAISONS se suivaient à un intervalle assez régulier, pas trop rapprochées, du nord au sud. C’était la partie de notre communauté qu’on nommait le « village » ».

Ce roman, inspiré de l’enfance de l’auteur, vous transportera inévitablement au coeur du village francophone manitobain de La Broquerie, affectueusement surnommé« La Brise », reflétant le quotidien et présentant des pans d’histoire de cette époque.

JEAN-MARIE TAILLEFER, auteur, chercheur et éminent historien, a été professeur d’histoire à l’Université de Saint‐Boniface à Winnipeg, au Manitoba.

Broché

ISBN 978-2-89611-582-2 | 20,00$