Genuist, Monique

Monique Genuist, née Iung, fait ses études supérieures à l’Université de Nancy, France (MA, 1959; Doct., 1965). Après avoir enseigné le français à Liverpool, Grande-Bretagne (1957-1959), elle arrive au Canada avec son mari Paul Genuist en 1959, et enseigne la littérature québécoise à l’Université de la Saskatchewan à Saskatoon. Elle prend une retraite anticipée en 1993 et est nommée professeure émérite la même année. Elle réside à présent à Victoria, Colombie-Britannique.

Bibliographie sommaire

La création romanesque chez Gabrielle Roy, Cercle du livre de France
Exorcismes, La Pensée universelle
Languirand et l’absurde, Cercle du livre de France
Lecture au féminin de l’œuvre de Marie-Anna A. Roy
Marie-Anna Roy : un voix solitaire, Éditions des Plaines
Le cri du loon, Éditions des Plaines

Critique de presse

À propos de Marie-Anna Roy : une voix solitaire :

« Son (Marie-Anna Roy) féminisme de première heure est dégagé avec habileté par Monique Genuist. »

Carole J. Harvey, Femmes d’action, Novembre 1992, p.41

À propos de Le cri du loon :

« Ce qui frappe d’emblée le lecteur dans cet ouvrage, c’est le style. Dès la première page, nous sommes plongés en pleine poésie… Et cette poésie, qui fait le grand charme du livre, imprègne tout le roman, en particulier les nombreuses descriptions de paysages, tant de la campagne lorraine que des vastitudes de la prairie et des forêts du grand Nord. »

Paulette Collet, Liaison, novembre 1993, p.43