Archive pour Estee

Zoe, Therese

Nos histoires sont vivantes!, album jeunesse

Pokiak, James

Fiers d’être Inuvialuits, album jeunesse

Macintosh, Tessa

Viens avec moi : nous apprendrons ensemble!, album jeunesse
Nos histoires sont vivantes, album jeunesse
Comme on se sent bien ici !, album jeunesse
Le delta, c’est mon chez moi, album jeunesse

Jumbo, Sheyenne

Viens avec moi : nous apprendrons ensemble!, album

Willet, Mindy

Viens avec moi : nous apprendrons ensemble!, album jeunesse
Fiers d’être Inuvialuits, album jeunesse
Nos histoires sont vivantes, album jeunesse
Comme on se sent bien ici !, album jeunesse
Le delta, c’est mon chez moi, album jeunesse
Le caribou, nourriture de notre âme, album jeunesse

Séances de dédicace au Salon du Livre de l’Outaouais

Télécharger le communiqué

Zoran et Toufik

Louis Riel, le père du Manitoba, bande dessinée

Violy, Christian

christian_violy_mrg

Né à Québec en 1971, Christian Violy se passionne pour la littérature depuis 1988, année où il croise le poète Yves Boisvert pour la première fois. Poète et enseignant, Christian Violy détient une maîtrise en littérature québécoise (Université Laval, 1999) et a complété sa scolarité de doctorat en didactique (Université de Montréal, 2003). Il a remporté le Grand Prix des saisons littéraires (catégorie essai) par Guérin éditeur en 1996 pour une oeuvre intitulée Du rire à l’enchantement – d’après l’oeuvre de Francis Jammes. Violy est l’auteur de Les silences immobiles (Plaines, 2000) et Avant la chute (Plaines, 2002), bien reçus par la critique. Il travaille actuellement à titre de coordonnateur à la Division de l’éducation permanente au Collège universitaire de Saint-Boniface.

Bibliographie

Les Silences immobiles, Éditions des Plaines, 2000
Avant la chute, Éditions des Plaines, 2002.
Exaucée, Éditions des Plaines, 2002.

Critique de presse

À propos de Les Silences immobiles:

« […] ce serait passer à côté d’un moment littéraire intense que de ne consacrer que quelques minutes à une oeuvre aussi riche et aussi prometteuse. […] Les images de Christian Violy sont fortes. Quand on se donne la peine de prendre plus de vingt minutes pour lire cette oeuvre, qu’on prend le temps de lire et de relire, parfois à voix haute, certains passages, c’est toute la musique et la rythmique de la poésie que l’on ressent. Et cette félicité, pour le lecteur, ressemble peut-être aux joies que l’auteur lui-même a croisées sur son chemin. […] Le bonheur, dans tout ça, c’est que mis bout à bout, [les poèmes de Christian Violy] forment un tout non seulement cohérent, mais saisissant.»

Martin Francoeur, «Simple, sobre et touchant», in Le Nouvelliste, 1 octobre 2000.

Villeneuve, Jocelyne

Née à Val d’Or en 1941, elle vit en Ontario depuis 1953 et c’est à Sudbury qu’elle poursuit ses études. Elle détient deux baccalauréats de l’Université Laurentienne de Sudbury, l’un en économie (1962) et l’autre avec spécialisation en littérature française (1973). En 1964, elle obtient un baccalauréat en bibliothéconomie de l’Université d’Ottawa. La même année, elle retourne à son Alma Mater où elle travaille pendant trois ans à titre de bibliothécaire, puis chef de département au service des acquisitions de la bibliothèque universitaire. À la suite d’un accident de voiture en 1967, elle opte pour la littérature et le métier d’écrivain.

Bibliographie sommaire

Des gestes seront posés, Éditions Prise de Parole, 1977
Contes des quatre saisons, Éditions Héritage, 1978
Le coffre, Éditions Prise de Parole, 1979
La saison des papillons, Éditions Naaman, 1980
Nanna Bijou : Le géant endormi, Éditions Prise de Parole
La princesse à   la mante verte, Éditions Prise de Parole
Feuilles volantes, Éditions Naaman
La ménagerie, Éditions des Plaines
Contes de Noël, Éditions des Plaines

Verret, Jocelyne

Née à Québec, Jocelyne Verret a vécu au Nouveau-Brunswick et en Afrique avant de s’établir à Edmonton, où elle habite le quartier historique Old Strathcona.
Détentrice d’une maîtrise en Études françaises de l’Université de Sherbrooke, Jocelyne exige que l’écriture soit au cœur même de sa vie professionnelle. Elle travaille à la Faculté Saint-Jean à titre de rédactrice.

De ses nouvelles sont parues dans des recueils collectifs chez divers éditeurs et dans des journaux, tant francophones qu’anglophones. Ses chroniques sur l’Asie ont été diffusées par la Société Radio-Canada. J’attendrai est son premier roman.

Du même auteur

J’attendrai, Éditions des Plaines,2003.

Van Saanen, Christine Dumitriu

christine

De parents diplomates hollandais, Christine Dumitriu Van Saanen fait sa scolarité primaire et secondaire à Bucarest et à Paris, puis ses études universitaires à Bucarest au Minin institute de la Faculté de géologie (BSc, 1956) et à l’Institute for Oil and Gas (PhD, 1973). Elle émigre au Canada en 1977 et enseigne à l’École polytechnique de Montréal ainsi qu’à l’Université du Québec à Montréal jusqu’en 1980. Christine Dumitriu Van Saanen se dirige ensuite vers l’Ouest canadien où elle enseigne à l’Université de Calgary, de 1982 à 1987, avant de s’installer en Ontario. À Ottawa, elle est présidente-consultante d’une compagnie d’informatique pour l’intelligence artificielle et participe à une série diffusée en français sur les ondes de Radio-Canada, « Science et technologie ». En 1990, Christine Dumitriu Van Saanen déménage à Toronto, Ontario, où, pendant quatre ans, elle enseigne le français aux fonctionnaires. Dans l’intervalle, elle donne des cours d’introduction à la géostatistique à   l’Université de Toronto, Faculté des sciences appliquées (1990), et fonde le Salon du livre de Toronto (1992) dont elle est depuis la directrice générale.

Christine Dumitriu Van Saanen est l’auteure de soixante-cinq articles scientifiques et d’un traité de sédimentologie. Son oeuvre d’écrivaine lui a valu de nombreux prix littéraires au Canada et en France, dont The Alberta Achievement Award, la Médaille d’or de l’Académie de Lutèce, la Toison d’or et l’Ordre des francophones d’Amérique. Depuis 1999, le Grand Prix annuel du Salon du livre de Toronto porte son nom : Prix Christine Dumitriu Van Saanen

Bibliographie

Chansons, Éditions C.L.É. (Cercle Littéraire Ésotérique), 1979
Poèmes pour Demain, Éditions Naaman, 1983
Renaissance, Éditions Naaman, 1985
Les Fruits de la Pensée, Éditions des Plaines, 1992
Poèmes pour l’Univers, Éditions des Plaines, 1993
Le poème des objets, 1993
Millénaire, Éditions des Plaines, 1995
Sablier, Éditions des Plaines, 1996
L’Univers est, donc je suis, Éditions des Plaines, 1998

Critique de presse

À propos de Poèmes pour l’univers de Christine Dumitriu Van Saanen :

«À vrai dire, on se laisse aisément charmer par cette poésie «nouvelle» faite surtout de musique et qui nous oblige à modifier notre façon de lire le vers, notre manière d’en absorber le contenu… La vision reste lucide, transmissible, mais elle a le mérite d’enclencher chez le lecteur un réseau de fécondes connotations dont se nourrit le message poétique. »
Pascal Sabourin, Revue du nouvel Ontario, no15, p.177

« Ce recueil est une occasion de réfléchir sur notre univers et d’apprécier le goût raffiné et authentique de la poésie de Christine Dumitriu va Saanen. »
Simon Henchiri, Glouster (Ontario), Envol, p.44

À propos de Les fruits de la pensée :

«Les fruits de la pensée traduisent le langage de l’esprit d’un philosophe, modulé sous la plume d’une à cme de poète. Réflexion métaphysique axée sur une recherche du sens de la vie et de la signification de la mort… Recherche de vérité, recherche des infinis, cet ouvrage repousse le « vide existentiel » dont souffrent tant de nos contemporains…»
Florian Chrétien, LittéRéalité, York University

«…tout sans ce recueil possède et revêt un aspect métaphysique exprimant la volonté de savoir, de décrire l’univers, d’inventorier le domaine de l’homme, autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de lui-même…»
Mireille Desjarlais-Heynneman, L’Express de Toronto

« Les fruits de la pensée est également habité par une spiritualité matissée de données scientifiques, un livre à l’image de tout un pont de la société à   la recherche de réponses… »
Marie Claire Girard, Le Droit d’Ottawa

« Les fruits de la pensée, une musique à l’image de l’espoir.»
Lucie Lalonde, Université d’Ottawa

« Les poèmes de ce recueil sortent de l’ordinaire autant par la maîtrise formelle que par le regard à la fois poétique et scientifique qu’ils posent sur notre monde. Ils suggèrent la fusion entre l’univers visible, extérieur et le domaine intérieur. Cette vision est parfois d’une simplicité émouvante, parfois d’une vérité accablante, mais elle reste toujours lucide.
Carol J. Harvey, University of Winnipeg

À propos de Sablier :

« … j’aime bien ce Sablier. Quarante et un petits poèmes, joliment travaillés dans la concision. »
Pierre Léon, L’Express de Toronto

Trémaudan, Auguste-Henri de

Histoire de la nation métisse dans l’Ouest canadien

Tencha, Annette

Eau-de-feu, roman

Smith, A. G.

Autres titres de La collection À la découverte du Canada
Les défenseurs
Les Premières nations
Les Vikings
La Nouvelle-France
La traite des fourrures
Les rebelles
Les loyalistes
La Grande Guerre
Le chemin de fer

Silver, Marie-France

Vierges folles, Vierges sages