Archive pour Estee

Lavoie, Michel

La colombe blanche

Lavoie, Daniel

Daniel Lavoie

© Valérie Paquette

Auteur-compositeur-interprète, poète, comédien, animateur de radio, Daniel Lavoie est universellement connu et reconnu comme l’un des grands artistes de son temps. De ses débuts dans son Manitoba natal, de Nirvana bleu à Notre-Dame de Paris, en passant par Ils s’aiment, Jours de Plaine ou Le Petit Prince, ses succès et ses réalisations, tout particulièrement au Canada et en France, sont impressionnants.

voir son livre Finutilité

Laroche, Madeleine

Née Pennarun, de parents bretons, Madeleine Laroche fréquente la petite école Pennarun, dénommée d’après sa famille, fait ensuite des études chez les religieuses, puis à l’école publique de Sainte-Rose-du-lac, Manitoba. Elle obtient un certificat d’enseignement à l’École normale de Winnipeg (1943), et suit des cours de littérature, d’histoire et d’anthropologie à l’Université du Manitoba. Après avoir enseigné une dizaine d’années dans les écoles rurales de la province, elle s’installe dans une ferme à Otterburne, Manitoba.

Bibliographie

Les Va-nu-pieds, Éditions des Plaines
Le Château du soleil, Éditions du Blé

Laplante, Lomer o.m.i.

Sorry, this entry is only available in Français.

Lande, André Castelein de la

Pièces en un acte

Lamoureux, Rachelle

Rachelle Lamoureux vit au cœur des plaines manitobaines. Elle s’est exercée dès son plus jeune âge à l’écriture, puis s’est orientée vers une carrière d’enseignante. Aujourd’hui mère de deux enfants, elle nous offre ici son premier album jeunesse dont elle est à la fois l’auteure et l’illustratrice

J’aimerais avoir

Lagassé, Yvonne

Yvonne Lagassé est née dans un « homestead » de la Saskatchewan. Son père Trefflé Dusablon profitait des longues soirées d’hiver pour raconter des contes entendus dans son enfance au Québec. À son tour, Yvonne s’est mise à répéter ces mêmes contes à ses frères et sœurs, et plus tard, à ses propres enfants.
Quand la sécheresse force les gens de la Saskatchewan à chercher de meilleurs jours sous d’autres cieux, la famille s’installe à Saint-Anne (Manitoba) où Yvonne Lagassé devient institutrice. Mère de six enfants, elle aussi grand-mère d’une douzaine de petits-enfants.

Bibliographie

Les trois pommes d’or, Éditions des Plaines
La petite jument blanche, Éditions des Plaines
Le sorcier, Éditions des Plaines
Le rêve du Père Noël, Éditions des Plaines
Tit-Jean l’intrépide, Éditions des Plaines

Critique de presse

À propos de Tit-Jean l’intrépide :

« …histoires qui sauront piquer la curiosité des jeunes lecteurs et leur procurent de bons moments de détente. Le vocabulaire est à la portée des enfants de dix ans; on y retrouve de nombreuses expressions idiomatiques qui, tout en enrichissant le langage des enfants, donnent un cachet particulier aux récits.»
Lucille Maurice, Cahiers Franco-Canadiens de l’Ouest, printemps 1994, p. 145.

À propos de La petite jument blanche :

«…l’aspect le plus frappant de ce livre, est la riche présence de la nature dans toutes ses manifestations et le lien qu’elle noue avec les êtres qui l’habitent.»
Ingrid Joubert, Le Droit, Ottawa, samedi 14 novembre 1981, p. 30.

Lagassé, Roger Marc Joseph

Lagassé, Roger Marc Joseph est né à Sainte-Anne-des-Chênes le 15 juillet 1956. Il détient un Bac en Sociologie et Psychologie du CUSB, un Bac en Éducation de l’U. de Calgary et une Maîtrise en Éducation de UBC.
Enseignant en immersion et en éducation francophone de 1981 à 1999 à   Calgary, 100-Mile-House, Penticton et Sechelt.
Direction de l’École du Pacifique et de l’École secondaire Chatelech à Sechelt de 1999 à 2008.
Direction de l’éducation autochtone du Conseil scolaire francophone de la C.-B. 2005 – (présent).
Bibliothécaire à l’École du Pacifque depuis 2008.
Concepteur et instructeur du cours Études des premières nations de la C.-B. 12 à l’École Virtuelle du CSF. (depuis 2007)

Ancien président du Cariboo-Chilcotin Teachers Association (1984-5)
et co-président du Regroupement des directions francophones de la Colombie-Britannique.

Lacasse, Lucienne

Lacasse, Lucienne

Avant de débuter sa carrière d’écrivain, Lucienne Lacasse-Lovsted a exercé la profession de traductrice à Toronto pendant plus de vingt-cinq ans. Elle a aussi travaillé au Centre catholique d’Ottawa, aujourd’hui appelé Novalis ; elle a été éditorialiste de cartes de souhait avec Hallmark Cards, Canada, et a collaboré avec le journal L’Express de Toronto. Son roman Narcos, machos, motos, honoré par la critique, expose une jeune fille évoluant dans l’univers difficile de l’adolescence.

Bibliographie

Une Enfance rimouskoise, Éditeq, 1988
Une fille super, Éditions des Plaines, 1994
Une grande sportive, Éditions des Plaines, 1995
Trop de kilos?, CFORP, 1997
Puisque les fleuves nous conduisent, GREF, 1999
Narcos, machos, motos, Éditions des Plaines, 1999

Critique de presse

À propos de Une fille super:

« Une fille super est un roman pour adolescents et adolescentes d’une qualité rare. … elle comprend bien les jeunes d’aujourd’hui… »

Les trouvailles de Champlain, Le métropolitain, semaine du 13 au 19 décembre 1994.

À propos de Narcos, machos, motos :

« Lucienne Lacasse réussit, dans ce roman à   créer un univers vivant, presque foisonnant, avec de multiples personnages bien typés… »

Françoise Lepage, Lurelu, vol. 22, No. 2, automne 1999.

Kinsey, Howard, Joseph

L’Empire des Bois-Brûlés

Kim LaFave

Kim LaFave a illustré bon nombre de livres primés pour enfants. Il est récipendiaire du prix littéraire du Gouverneur général, du prix Ruth Schwartz de littérature pour la jeunesse et de l’Amelia Frances Howard-Gibbon Award. Il vit à Robert’s Creek, en Colombie-Britannique.

Shi-shi-etko et La pirogue de Shin-chi

Kamba, Tchitala

L’Exilée de Makelele

Juéry, René

René Juéry est né en France, à Chaudes-Aigues. Il a enseigné à divers niveaux, en Algérie, en France et au Canada, notamment à l’Université d’Ottawa et au Collège universitaire de Saint-Boniface.

Il se consacre à l’étude des textes de la littérature canadienne-française qu’il interroge surtout dans la perspective des discours.

Son séjour au Manitoba lui a permis de découvrir et d’apprécier la littérature canadienne-française.

Bibliographie

Manie Tobie : Femme du Manitoba, Éditions des Plaines

Jordan, Mary

Sorry, this entry is only available in Français.

Jack, Marie

Marie Jack, née en Tchécoslovaquie en 1953, a émigré au Canada en 1969. Après des études à l’Université d’Ottawa et de l’Université de Paris III et de Paris X, elle est devenue titulaire, en 1983, d’un Doctorat de 3e cycle en Littérature française. Pendant de nombreuses années, elle a enseigné dans différentes écoles et universités à travers le Canada; maintenant, elle travaille à l’Alliance Française du Manitoba. Elle poursuit ses recherches dans les domaines de la littérature française de l’entre-deux-guerres et la littérature francophone de l’Ouest canadien. Mais sa vraie passion, c’est la création littéraire.

Bibliographie

Tant que le fleuve coule, Éditions des Plaines, 1998
Prix littéraire Rue-Deschambault 1998

La nouvelle « Retour au pays de soleil » dans l’anthologie Pays d’eau et de soleil, Éditions des Plaines, 1999

Critique de presse

À propos de Tant que le fleuve coule :

«Le lecteur lui aussi revient sur son passé, immanquablement. La fluidité du style et la pureté des images lui permettent de glisser subrepticement dans le labyrinthe de la mémoire. […] Lisez ce recueil : les images ne s’évanouiront pas une fois que vous aurez fermé le livre.»

Lise Gaboury-Diallo, Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, 1997, p.201.